Lauréate 2008 des Trophées de la recherche en éthique

Emmanuelle ReynaudEmmanuelle Reynaud

Professeure des universités à l’IAE d’Aix-Marseille et directrice du département Stratégie et développement durable de l’IAE d’Aix-en-Provence, Emmanuelle Reynaud conduit l’ensemble de ses recherches et de ses enseignements sur le développement durable. Auteur de nombreuses publications, elle a notamment publié en co-écriture chez Dunod Le Management Durable au cœur de l’entreprise(2006) ; Stratégies d’entreprise et écologie, Economica (2004) et dans la Revue Française de Gestion, La Responsabilité Sociale de l’Entreprise à l’épreuve de l’Europe (2008).

Résumé de ses travaux

« Mon projet de recherche est dicté par une sensibilité à l’égard de l’écologie, qui fut confortée par la formation initiale en agriculture. C’est donc un ensemble de valeur qui gouverne l’intention de recherche.

L’entreprise est un acteur clé en matière de pollution, et son rôle dans ce domaine a pu être constaté lors de notre expérience dans une entreprise agro-alimentaire. Mais la solution traditionnelle de sanction ne me paraissait pas adéquate. Fallait-il se contenter de sanctionner, ou pouvait-on prévenir ces dégâts tout en prenant en compte les impératifs économiques ?

La gestion devenait un des cadres naturels pour traiter de cette problématique. Mon goût pour la stratégie est sans doute venu de la découverte que la base du raisonnement stratégique est la prise en compte des exigences externes dans la décision. Les exigences en matière de protection de l’environnement étant formulées et partagées par un nombre croissant de partenaires, les enjeux en termes de compétitivité et de légitimité en font une question stratégique. C’est donc par son truchement qu’il devient possible de contribuer à freiner la pollution.

Au sein du management stratégique, deux courants s’affrontent :

  • Celui pour lequel prise en compte de l’environnement et stratégie sont conflictuelles.
  • Celui pour lequel prise en compte de l’environnement et stratégie sont complémentaires. Des auteurs tel que Michael Porter appartiennent à ce second courant. Nos recherches s’inscrivent dans ce cadre.

Étant donné cette intention, nos objectifs consistent à aider le dirigeant à prendre en compte l’environnement et en comprendre l’intérêt.

Par conséquent, nous souhaitons fournir les éléments d’information nécessaire à la prise de décision environnementale. Sur la durée, nous aimerions obtenir un modèle d’analyse des comportements de protection mais aussi à des outils mobilisables par les dirigeants.

Notre programme de recherche comporte une importante dimension empirique. L’explication et l’instrumentation recherchée passe par l’observation du réel. »

CONCOURS

Il concerne deux catégories :


Catégorie recherche en éthique


Cibles : Travaux de recherche en éthique menés par des chercheurs, enseignants, doctorants et titulaires d’un doctorat

Dotation : 2000 €

Catégorie enseignement de l’éthique


Cibles : Enseignements conçus et dispensés par des enseignants, intervenants extérieurs, chefs de département, directeurs d’établissements

Dotation : 2000 €

organisé par sous le patronage de
en partenariat avec